Gagner un concours d'Appel d'Offres

Influencez deux échelles de temps !

Gagner un concours d’appel d’offres en influençant deux échelles de temps !

#préparation appel d’offres architecte

Dès les premiers mots de votre oral, ce que vous dites et votre façon de parler influencent deux échelles de temps !

 

influencez le moment présent :

Votre voix, votre énergie et les tous premiers mots que vous choisissez conditionnent notre curiosité, notre confort d’écoute, notre désir d’en savoir plus.

 

influencez le futur :

L’ensemble des signaux directs et indirects que vous adressez à votre auditoire influencent une sensation « prédictive » de ce que pourrait être la relation d’affaire à venir avec vous.

ET si l’on se projette sur deux ans de travaux… Êtes-vous une personne/une équipe avec laquelle on peut parler, établir une proximité, traverser des difficultés et résoudre des problèmes de chantier avec calme, respect et professionnalisme ?

Des comportementalistes dans les jurys

Votre jury va se forger une sensation – à priori – sur la base des impressions perçues au cours de votre présentation, à plus forte raison si vous intervenez en équipe.

Certains maîtres d’ouvrage invitent des comportementalistes aux oraux pour avoir des réponses précises sur ces points précis !

Il y a donc un réel intérêt à soigner notre préparation dans tous ces aspects, la « note artistique » : nos attitudes, nos postures, les supports de présentation…

Et puis la « note technique/stratégique » avec le choix des arguments, la façon de les valoriser… et enfin répéter, répéter et répéter avec patience et humilité !

Tout cela afin d’adresser des signaux rassurants en plus des bonnes réponses que vous apportez aux attendus de votre client.

« Les émotions choisissent, la raison justifie »

(A.Damasio « L’erreur de Descartes »)

Allez chercher la gagne… Répetez !

« Je préfère préserver mon naturel » ou « moi j’ai plutôt l’esprit jazz, je suis meilleur en impro ». Renoncez aux alibis faciles !

D’une part, votre « naturel » c’est parfois juste ce à quoi vous vous êtes habitué pour gérer ou dissimuler votre nervosité.

D’autre part, l’improvisation – lorsque l’on a un oral de 15 ou 20 minutes et la responsabilité de partager le temps d’autres intervenants – c’est prendre des risques inconsidérés avec le chronomètre et la pertinence et donc peu respectueux du travail de l’équipe.

Préparer c’est se donner les moyens de l’excellence, improviser c’est prendre le risque d’être victime de vos émotions.

 

Prenez un instant pour découvrir quelle stratégie de conquête nous avons élaboré pour emporter des projets à enjeux.

A propos du rédacteur

Antoine Mourey

___________

Spécialisations : Impact à l'Oral, Management commercial, Vente et négociation.
Manager de la génération "Y"
Esprit de service.
Accueil et gestion de flux en magasin.

Des formations et entraînements individuels

avec Laboratoire Mylan, Kardol, Solvay Aroma performance, Lafarge Corporate, Campus casino, KPMG, BioMérieux, ERDF, Dalkia, Groupe Natixis, Bouygues Immobilier, Sanofi Pasteur, Solvay...

Derniers articles

Comment gagner un Appel d’Offres ?

#préparation appel d'offres Quel défi ! Mettre en jeu des centaines d’heures de travail sur 40 ou parfois même 30 minutes d’oral face à un jury composé de professionnels exigeants avec des sensibilités différentes et des connaissances techniques inégales. C’est un...

lire plus

Comment surmonter son Trac efficacement ?

#ATTITUDES ET POSTURES DE COMMUNICATION RELATIVISONS, le trac n'est pas grave  Ce n'est pas forcément grave le trac, « Dosis sola facit venenum », seule la dose fait le poison ! C’est parfois désagréable, mais tant que vous n’êtes pas paralysé sur place il n'y pas de...

lire plus

Prenons quelques instants pour échanger sur vos besoins